Nous avons vu qu'il était relativement simple de construire une succession d'accords qui résonnent bien. Il faut savoir qu'en musique de variété et en classique, il existe des successions d'accords préétablies et qu'on reconnait assez facilement à l'oreille; ce sont les cadences. Celles-ci peuvent se trouver au cœur de votre composition ou en fin de composition. Avec un peu d'entraînement, vous les utiliserez à bon escient.

 

Avant de voir quelques exemples, la notation des cadences s'écrit en chiffres romains: I II III IV V VI VII

Chaque chiffre romain correspond au degré d'une gamme.

Concrètement, en prenant la gamme de Do majeur qui est formée de: Do Ré Mi Fa Sol La SI Do, le degré I correspond au Do, le degré II correspond à Ré, le degré III correspond au Mi, et ainsi de suite...

 

 

  • Les cadences parfaites: on dit qu'elles sont parfaites car elles donnent un rendu de "fin", de "fermeture", et on utilise souvent la cadence V I

Cela correspond (en se basant sur la gamme de Do majeur) au 5ème puis 1er degré soit Sol et DO. En prenant ces 2 notes comme base d'accords, on obtient Sol Majeur puis Do majeur. Essayez cette cadence comme sur la portée suivante:

 

cadence parfaite

  1. On "sent" qu'un chapitre, un refrain ou un titre se termine bien !

Vous pouvez réaliser la même chose avec la gamme mineure.

 

  • Les cadences plagales: personnellement je les utilise très peu dans mes compositions... Elles sont souvent associées au domaine du religieux. La forme de cette cadence est IV I

Soit dans la gamme de Do majeur, les accords Fa M puis Do M

 

cadences plagales

  1. Cela correspond au "Amen" entendu dans nos églises...

 

  • La cadence italienne qui est une cadence parfaite pour clôturer un passage mélodique mais plus puissant en "finition" que la cadence parfaite. Cet effet est rendu par l'utilisation du IV degré qui amplifie cette fermeture...

La cadence est représentée ainsi: IV V I

Soit dans la gamme de Do M, les accords Fa M puis Sol M puis DO M

 

  • L'anatole qui est aussi une succession d'accords et donc une cadence qui se base sur ce schéma: I VI II V

Soit en accords et en se basant sur le DO:  DO M puis Lam puis Rém puis Sol M. Pas mal non ?

l'anatole en musique piano

 

  • La cadence VI V I utilisée très souvent en variété. Sur la gamme de DO Majeur, cela représente les accords:

les cadences au piano

 

En conclusion, les cadences sont une succession définie d'accords et qui vous donnent cette sensation de "déjà entendu". Bien sûr, je vous invite à tester ces cadences et à en créer d'autres et ainsi composer votre succession d'accords selon vos goûts et styles...