En consultant notre site, vous acceptez ses conditions d'utilisation. Merci !
 

Une question ?

06 58 33 44 70
 

Notre adresse

432 rue de Lille, 59223 RONCQ

Cours de piano : les figures de silence

Ratings
(1)

La musique est un langage universel qui utilise non seulement des notes, mais aussi des silences pour transmettre des émotions et donner de la structure à une composition. Dans cet article, nous allons explorer en détail les figures de silence en musique, leur signification et leur utilisation. Que vous soyez musicien amateur ou professionnel, il est essentiel de comprendre ces figures pour pouvoir interpréter correctement une partition.

 

I. Qu'est-ce qu'un Silence en Musique ?

En musique, un silence est simplement une interruption du son. C'est une pause pendant laquelle le musicien ne joue pas de son instrument. Tout comme les notes, les silences ont une durée spécifique qui est indiquée sur la partition. Les silences sont tout aussi importants que les notes car ils permettent de structurer la musique et de lui donner du sens.

II. Les Figures de Silences Principales

Il existe plusieurs figures de silences principales en musique. Chacune de ces figures a une durée spécifique et est représentée par un symbole sur la partition. Voici les cinq figures de silences les plus couramment utilisées :

  1. La Pause : Représentée par une barre verticale suspendue à la quatrième ligne de la portée, la pause a une durée équivalente à celle d'une ronde:

La Pause
La Pause
  1. La Demi-pause : Représentée par une barre verticale posée sur la troisième ligne de la portée, la demi-pause a une durée équivalente à celle d'une blanche :

La Demi-pause
La Demi-pause
  1. Le Soupir : Représenté par un petit demi-cercle, le soupir a une durée équivalente à celle d'une noire:

Le Soupir
Le Soupir
  1. Le Demi-soupir : Représenté par un petit demi-cercle avec une queue, le demi-soupir a une durée équivalente à celle d'une croche:

Le Demi-soupir
Le Demi-soupir
  1. Le Quart de soupir : Représenté par un petit demi-cercle avec deux queues, le quart de soupir a une durée équivalente à celle d'une double croche :

Le Quart de soupir
Le Quart de soupir

Il est important de noter qu'il existe d'autres figures de silences moins couramment utilisées, comme le bâton de pause, le huitième de soupir et le seizième de soupir. Cependant, nous nous concentrerons sur les cinq principales figures dans cet article.

III. La Relation entre les Figures de Silences

Les figures de silences sont liées entre elles par une relation mathématique. Chaque figure de silence a une durée qui est la moitié de celle qui la précède, mais le double de celle qui la suit. Cette relation permet de créer une équivalence entre les figures de silences, tout comme il existe une équivalence entre les figures de notes.

Voici un schéma d'équivalence des figures de silences :

Figure de Silence Durée
Pause Ronde
Demi-pause Blanche
Soupir Noire
Demi-soupir Croche
Quart de soupir Double croche

Il est intéressant de noter que chaque figure de silence a une valeur relative par rapport aux autres figures. Par exemple, une demi-pause vaut la moitié d'une pause, mais le double d'un soupir. Cette relation permet de créer une structure rythmique et de donner du sens à la musique.

IV. Les Figures de Silences sur la Portée

Lorsque l'on regarde une partition, on peut observer que les figures de silences sont placées différemment sur la portée en fonction de leur durée. Par exemple, la pause et la demi-pause sont placées sur des lignes spécifiques, tandis que les autres figures de silences sont inscrites au milieu de la portée.

Voici la position des figures de silences sur la portée :

  • La pause est suspendue à la quatrième ligne de la portée: 
Figure de la pause sur une portée musicale
Figure de la pause sur une portée musicale
  • La demi-pause est posée sur la troisième ligne de la portée:
Figure de la demi-pause sur une portée musicale
Figure de la demi-pause sur une portée musicale
  • Le soupir, le demi-soupir et le quart de soupir sont inscrits au milieu de la portée :
Figure du demi-soupir sur une portée musicale
Figure du demi-soupir sur une portée musicale

Ces positions spécifiques permettent aux musiciens de repérer facilement les figures de silences lorsqu'ils lisent une partition.

V. La Valeur Absolue des Figures de Silences

Chaque figure de silence a une durée spécifique qui est indiquée en fonction de la valeur des autres figures de silences. Par exemple, la pause a une durée équivalente à une ronde, tandis que la demi-pause a une durée équivalente à une blanche.

Voici les équivalences des durées des figures de silences :

  • La pause vaut deux demi-pauses, quatre soupirs, huit demi-soupirs, seize quarts de soupirs, etc.
  • La demi-pause vaut deux soupirs, quatre demi-soupirs, huit quarts de soupirs, etc.
  • Le soupir vaut deux demi-soupirs, quatre quarts de soupirs, etc.
  • Le demi-soupir vaut deux quarts de soupirs, etc.
  • Le quart de soupir vaut deux huitièmes de soupir, etc.

Ces équivalences permettent aux musiciens de calculer la durée totale d'un silence en fonction des figures de silences utilisées dans une composition.

VI. Les Silences dans les Mesures

Lorsque l'on joue de la musique, les silences peuvent être utilisés de différentes manières dans les mesures. Voici deux utilisations courantes des silences dans les mesures :

  1. Mesures Vides : Une mesure vide est une mesure dans laquelle aucun son n'est joué. Pour indiquer une mesure vide, on utilise généralement une pause. Cela permet de donner une pause rythmique à la musique et de créer une structure dans la composition.

  2. Mesures à Compter : Certaines compositions nécessitent des mesures vides consécutives. Pour indiquer le nombre de mesures vides à compter, on utilise un bâton de pause surmonté d'un nombre. Par exemple, un bâton de pause avec le chiffre "4" indique qu'il faut compter quatre mesures vides consécutives :

Bâton de pause pour 4 mesures consécutives
Bâton de pause pour 4 mesures consécutives
  1. Ces utilisations des silences dans les mesures permettent de créer des pauses rythmiques et d'ajouter de la structure à une composition.

VII. La Reconnaissance des Figures de Silences

Il est essentiel pour tout musicien de pouvoir reconnaître les figures de silences lorsqu'il lit une partition. Cela permet de jouer la musique correctement et de respecter les pauses rythmiques.

Pour reconnaître la pause et la demi-pause, un moyen mnémotechnique simple consiste à se rappeler que la pause est "pendue" à la quatrième ligne de la portée, tandis que la demi-pause est "posée" sur la troisième ligne.

En ce qui concerne les autres figures de silences, il est important de se familiariser avec leur apparence et leur durée correspondante. La pratique régulière de la lecture de partitions permettra aux musiciens de reconnaître facilement les figures de silences.

VIII. La Relation entre les Figures de Note et les Figures de Silence

Il existe une relation étroite entre les figures de note et les figures de silence en musique. Chaque figure de note correspond à une figure de silence de même valeur. Cette relation permet de créer une équivalence entre les figures de note et les figures de silence.

Voici les correspondances entre les figures de note et les figures de silence :

  • La ronde a la même valeur que la pause.
  • La blanche a la même valeur que la demi-pause.
  • La noire a la même valeur que le soupir.
  • La croche a la même valeur que le demi-soupir.
  • La double croche a la même valeur que le quart de soupir.

Cette correspondance entre les figures de note et les figures de silence permet aux musiciens de comprendre la durée des silences en fonction des notes jouées dans une composition.

IX. Les Œuvres Utilisant Exclusivement des Silences

Il existe des œuvres musicales qui utilisent exclusivement des silences pour créer une expérience sonore unique. Ces œuvres expérimentales mettent en avant l'importance des silences dans la musique et permettent aux auditeurs de se concentrer sur les pauses rythmiques et les structures sonores.

Parmi ces œuvres, on peut citer "4′33″" de John Cage. Cette composition consiste en trois mouvements pendant lesquels le musicien ne joue aucun son, laissant ainsi le silence remplir l'espace sonore. Cette œuvre remet en question la notion de musique et invite les auditeurs à se concentrer sur les sons environnants et leur propre perception du silence :

Une autre œuvre silencieuse célèbre est "Marche Funèbre Composée pour les Funérailles d'un Grand Homme Sourd" d'Alphonse Allais. Cette pièce utilise également des silences pour créer une atmosphère solennelle et introspective :

Ces œuvres silencieuses sont un rappel puissant de l'importance des silences dans la musique et de leur capacité à transmettre des émotions et des idées.

Conclusion

Les figures de silence en musique sont essentielles pour donner de la structure et du sens à une composition. Elles permettent de créer des pauses rythmiques, d'ajouter du relief et de transmettre des émotions. En comprenant les différentes figures de silences, leur durée et leur utilisation, les musiciens peuvent interpréter avec précision une partition et donner vie à une composition. Alors n'hésitez pas à explorer les silences en musique et à les intégrer dans votre propre pratique musicale.

Comments powered by CComment

Mon Cours de Piano

Mon Cours de Piano propose une méthode en ligne pour apprendre le piano de chez soi avec des exercices, des vidéos, des partitions, des fiches, des conseils... La formule à 34.90 euros donne un accès complet et définitif au contenu du cours.

💳 Paiements par VISA ou Paypal 

Liens directs :
Programme du cours de piano
Méthode de piano en ligne

Blogs:
Cours de piano en ligne
Apprendre le piano par internet
Etudier le piano à distance

Smartphone / Tablette

Tous les cours (textes et vidéos) dispensés sur notre site sont compatibles avec l'iPad d'Apple ainsi qu'avec les autres tablettes et smartphones Android.

Coordonnées :